IMPEL Logo

À propos d'IMPEL

Le réseau de l'Union européenne pour la mise en œuvre et l'application du droit de l'environnement (IMPEL) est une association internationale sans but lucratif regroupant les autorités environnementales des États membres de l'Union européenne, des pays adhérents et candidats à l'UE, des pays de l'EEE et de l'AELE et des candidats potentiels à l'adhésion à la Communauté européenne. L'association est enregistrée en Belgique et son siège légal est à Bruxelles. Actuellement, l'IMPEL compte 56 membres de 36 pays, dont tous les États membres de l'UE, la Macédoine du Nord, la Serbie, la Turquie, l'Islande, le Kosovo*, l'Albanie, la Suisse et la Norvège.

(*Cette désignation ne préjuge pas des positions sur le statut et est conforme à la résolution 1244/1999 du Conseil de sécurité des Nations unies et à l'avis de la CIJ sur la déclaration d'indépendance du Kosovo.)

De l'informel au formel

IMPEL a été créé en 1992 en tant que réseau informel de régulateurs et d'autorités européennes concernés par la mise en œuvre et l'application du droit de l'environnement. En 2008, IMPEL a été transformé en une association internationale sans but lucratif de droit belge. Lire plus sur l'histoire du réseau IMPEL. 

Objectifs du réseau

L'objectif du réseau est de créer l'élan nécessaire dans l'Union européenne pour progresser dans l'application plus efficace de la législation environnementale. L'essentiel des activités d'IMPEL se déroule dans le cadre d'une structure de projet et concerne la sensibilisation, le renforcement des capacités, l'examen par les pairs, l'échange d'informations et d'expériences sur la mise en œuvre, la collaboration internationale en matière d'application ainsi que la promotion et le soutien de la praticabilité et de l'applicabilité de la législation environnementale européenne.

IMPEL est devenu une organisation largement connue dans le domaine de l'environnement et est mentionné dans un certain nombre de documents législatifs et politiques de l'UE, par ex.:

  • La décision n° 1386/2013/UE du Parlement européen et du Conseil du 20 novembre 2013 relative à un programme d'action de l'Union générale pour l'environnement à l'horizon 2020 "Bien vivre, dans les limites de notre planète", établissant le septième programme d'action communautaire pour l'environnement,
  • La recommandation 2001/331/CE du Parlement européen et du Conseil du 4 avril 2001 prévoyant des critères minimaux applicables aux inspections environnementales dans les États membres (RMCEI),
  • La communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil, au Comité économique et social européen et au Comité des régions relative à l'application du droit communautaire de l'environnement et,
  • Les lignes directrices de la Commission européenne en matière d'évaluation des incidences.

We're using cookies

We use only essential cookies that are necessary for the use of the site.