IMPEL Logo

À propos d'IMPEL

Une meilleure mise en œuvre pour l'avenir - comment IMPEL peut-elle apporter sa contribution ?

Il existe plusieurs façons dont l'IMPEL peut contribuer à renforcer la mise en œuvre du droit de l'environnement en Europe, notamment :

  • aider les pays à se mettre en conformité plus rapidement, par exemple, en partageant les connaissances, les compétences et les bonnes pratiques, et en effectuant des examens par les pairs (IRI);
  • aider les organismes de mise en œuvre à utiliser leurs ressources limitées plus efficacement, par exemple, en produisant des orientations techniques et en encourageant l'utilisation d'approches fondées sur le risque pour cibler les efforts ;
  • coordonner l'action entre les pays, par exemple, dans l'application des réglementations pour lutter contre les mouvements transfrontaliers illégaux de déchets;
  • faciliter la communication entre les différents acteurs et réseaux, par exemple, les procureurs, les juges et les médiateurs;
  • informer la politique avec l'expérience pratique et l'expertise.

Comprendre et combler les lacunes de la mise en œuvre

Nous devons développer une meilleure compréhension des problèmes pratiques et des lacunes dans la mise en œuvre de la législation européenne afin de pouvoir identifier comment IMPEL peut aider à les combler. Cette compréhension permettra de définir les priorités du programme de travail pour l'avenir. Des travaux ont été menés à cette fin, notamment : la réalisation d'examens réguliers d'évaluation des défis de la mise en œuvre, l'évaluation des priorités du 7e PAE, la consultation de la Commission européenne et de l'Agence européenne pour l'environnement et d'autres parties prenantes, y compris des ONG et des groupes d'entreprises, et la réalisation d'une enquête auprès de nos membres afin d'obtenir leur point de vue sur les problèmes et les solutions de mise en œuvre.

Cette activité est également liée à la politique de réglementation plus intelligente de la Commission européenne et au programme d'aptitude et de performance réglementaires (REFIT). Avec REFIT, la Commission prend des mesures pour rendre la législation de l'UE plus " adaptée à son objectif " : simplifier et réduire les coûts réglementaires tout en maintenant les avantages.

Comment nous travaillons

L'activité principale d'IMPEL est la réalisation de projets. Pour chaque projet, un plan de projet est rédigé, ce qu'on appelle les termes de référence (TdR). Les TdR décrivent le projet en termes d'objectifs et de résultats. Il comprend des dispositions pour l'examen de la qualité du projet et une stratégie de diffusion des résultats du projet. Une gestion conjointe des projets par les autorités environnementales de différents pays membres d'IMPEL est encouragée ainsi qu'une large participation aux ateliers de projet de tous les membres d'IMPEL.

En plus des projets, IMPEL organise des conférences de trois jours sur la mise en œuvre et l'application du droit européen de l'environnement. En moyenne, plus de 200 experts en matière d'autorisation, d'inspection, de mise en œuvre et d'élaboration de politiques et de lois de tous les pays membres d'IMPEL et de la Commission européenne participent à ces conférences. Les conférences servent à diffuser les produits d'IMPEL auprès d'un public plus large. Elles offrent également la possibilité de discuter des nouvelles tendances dans les différents pays, d'explorer les méthodes et outils de travail récemment développés et de discuter de la praticabilité et de l'applicabilité de la législation à venir. Les conférences offrent un forum aux représentants de l'industrie européenne et des organisations non gouvernementales pour discuter avec les autorités environnementales d'Europe des possibilités d'améliorer la mise en œuvre et l'application de la législation environnementale de l'UE et produire des idées pour les nouveaux projets et activités d'IMPEL.

Engagement avec des partenaires externes

Dès le milieu des années 1990, la Commission et IMPEL ont travaillé en étroite collaboration. La transformation du réseau en une association internationale indépendante d'autorités environnementales a entraîné la nécessité de remodeler les relations d'IMPEL avec la Commission européenne. Le 15 septembre 2009, un protocole d'accord a été signé entre IMPEL et la Commission, qui reconnaît le rôle d'IMPEL dans l'amélioration de la mise en œuvre et de l'application du droit communautaire de l'environnement et décrit la coopération entre IMPEL et la Commission dans ce domaine. Depuis 2008, la Commission soutient financièrement IMPEL par le biais du règlement LIFE+.

Dans le domaine des transferts internationaux de déchets, IMPEL a signé un protocole d'accord avec le secrétariat des conventions de Bâle , de Rotterdam et de Stockholm et est elle membre du Réseau environnemental pour l'optimisation de la conformité réglementaire sur le trafic illégal (ENFORCE).

En décembre 2015, IMPEL a également formalisé sa coopération avec le réseau THEMIS en signant un protocole d'accord.

Lors de la deuxième réunion des réseaux européens d'application de la législation environnementale à Oxford (Royaume-Uni) en septembre 2017, IMPEL a signé un protocole d'accord avec le Réseau européen des procureurs pour l'environnement (ENPE) et Envicrimenet. Ce protocole d'accord est un signal clair de l'intention des trois réseaux de travailler ensemble pour renforcer la mise en œuvre et l'application efficaces du droit pénal européen de l'environnement et du droit pénal connexe, ainsi que la chaîne de conformité dans son ensemble.

IMPEL s'engage également activement avec d'autres partenaires stratégiques tels que et le Forum européen des juges pour l'environnement (EUFJE) et le Organisation européenne des institutions supérieures de contrôle des finances publiques (EUROSAI).

Lecture complémentaire

.

We're using cookies

We use only essential cookies that are necessary for the use of the site.