IMPEL Logo

L'épandage durable

2015

Complété

Description et objectifs du projet

Le projet (SWETE-Safeguarding the Water Environment Throughout Europe, phases I-V) cherche à construire une compréhension commune de nos approches réglementaires, à créer des réseaux d'experts et à développer des ressources partagées pour améliorer la résilience technique, dans le domaine de l'environnement de l'eau (et spécifiquement sur la mise en œuvre de la directive-cadre sur l'eau (DCE). La phase VII de SWETE et le projet 2021 sur l'épandage durable se concentrent sur l'étude de la capacité des sols à accepter les contaminants provenant des activités d'épandage.

La gestion efficace des ressources en eau, (tant sur le plan de la qualité que de la quantité) repose sur une bonne planification prévisionnelle et sur des prestations fondées sur des données, des informations et un jugement professionnel. Il est essentiel que la croissance économique de chaque État membre soutienne la protection et l'utilisation durables et planifiées des ressources en eau.

La mise en œuvre de la DCE dépend de bonnes pratiques réglementaires pour produire de bons plans de gestion des bassins hydrographiques et pour mettre en œuvre les programmes de mesures associés de manière opportune et efficace. Des avantages majeurs pourraient être obtenus en identifiant et en partageant les bonnes pratiques réglementaires disponibles dans toute l'UE, en utilisant à la fois des permis conventionnels (‘hard&rsquo ; réglementation) et des mesures non réglementaires ‘soft&rsquo ; séparément ou en combinaison.

La directive-cadre sur l'eau impose aux États membres de gérer leurs ressources en eau au niveau des bassins versants et des masses d'eau. Cela peut nécessiter une nouvelle réflexion et de nouvelles méthodes de travail afin de satisfaire aux exigences de la directive’

.

SWETE partie 1 &ndash ; 3

Les ateliers initiaux du projet stimuleront le débat au sein d'une petite cohorte de membres d'IMPEL :

  • sur l'état actuel des choses,
  • identifier où il existe des exemples de bonnes ou de meilleures pratiques, ( en particulier les approches de la surveillance et de l'autorisation de rejet, les objectifs de qualité et les limites d'autorisation dérivés statistiquement, l'utilisation des statistiques dans l'évaluation de la conformité, l'analyse des risques, et la mesure du ‘succès&rsquo ;)
  • .
  • discriminer où il y a des lacunes claires, et comment procéder pour les combler.

Les résultats des ateliers et du rapport de projet devraient constituer la base d'un programme de travail plus vaste à développer au cours des années suivantes dans le cadre d'IMPEL &ndash ; pour développer et promulguer dans l'ensemble des États membres les compétences et les techniques de bonnes pratiques nécessaires pour assurer un cycle de réglementation efficace dans le domaine de l'eau.

.

A la suite du projet :

  • IMPEL aura identifié les bonnes pratiques existantes en matière de réglementation de la QE, les faiblesses et les lacunes à combler.
  • IMPEL établira un programme pour développer et promulguer les meilleures pratiques, initialement dans la qualité de l'eau et finalement dans la réglementation des ressources en eau fournissant une propriété commune des options et des approches réglementaires pour délivrer la DCE & ; IED.
  • Les membres de l'IMPEL partageront leurs connaissances sur la réglementation de la qualité de l'eau, les gains d'efficacité et les liens entre les objectifs de la directive-cadre sur l'eau de l'UE seront plus facilement atteints par les États membres.
  • Les régulateurs de la qualité environnementale de l'eau des États membres&rsquo ; seront étroitement impliqués dans les décisions stratégiques et locales de planification du développement, ainsi que dans la surveillance et le rapport de la qualité environnementale de l'eau et des rejets.

SWETE  ; &ndash ; partie 4

Suite aux trois parties précédentes du projet, SWETE 4 entreprendra un exercice de prospective pour développer des propositions de projets futurs. En s'inspirant du rapport sur les défis de la mise en œuvre et des perspectives des représentants de l'équipe de direction d'IMPEL, les domaines spécifiques à prendre en compte sont :

  • Un “IRI bleu”
  • Des actions de conformité
  • Déchets miniers (un domaine d'intérêt spécifique de la Commission &ndash ; des détails supplémentaires sont recherchés)
  • .
  • Pesticides
  • Surveillance de la qualité des eaux souterraines

Le projet examinera en outre comment le portail de partage des connaissances sur basecamp pourrait être étendu (ou si un véhicule différent est nécessaire) pour répondre aux aspirations énoncées dans le document “IMPEL &ndash ; the next generation&rdquo ;.

SWETE  ; &ndash ; partie 5

L'étude portera sur l'équilibre entre les avantages et les impacts de l'épandage de matériaux sur les terres, avec un accent particulier sur les terres agricoles. Il est nécessaire, en raison des désirs d'économie circulaire, de soutenir la réutilisation des matériaux sur les terres en tant qu'engrais et conditionneurs de sol et de s'assurer que ce soutien à la réutilisation est entrepris d'une manière qui ne permet pas une contamination inacceptable et évitable des sols.

>

SWETE  ; &ndash ; partie 6

L'objectif est de comparer et de contraster les différentes approches de la gestion des boues dans les différents pays et organisations membres. Cela permettra de mettre en évidence les problèmes communs, les solutions et les domaines de meilleures pratiques en tant qu'exemples dont les autres pourront s'inspirer. Le projet profitera également de l'occasion pour intégrer les enseignements tirés de la pandémie de COVID-19 et de son impact sur la gestion des boues dans l'ensemble des membres de l'IMPEL.

>

Epandage durable des terres

.

Suite aux travaux précédemment réalisés dans le cadre de SWETE 6, le projet 2021 s'appuiera sur les résultats de l'enquête entreprise en 2020-21 concernant les impacts environnementaux des boues sur les membres d'IMPEL. Ce programme de travail vise à mieux comprendre la capacité des sols à accepter les contaminants issus de l'épandage. Les résultats attendus du projet 2021’sont :

  • Soutenir la réutilisation des matériaux sur les terres comme engrais et conditionneurs de sol et s'assurer que ce soutien à la réutilisation est entrepris d'une manière qui ne permet pas des impacts inacceptables et évitables sur la santé et la qualité du sol.
  • Analyser les données de manière plus approfondie et avoir de courtes enquêtes et discussions plus ciblées pour mettre en évidence des préoccupations particulières ou les meilleures pratiques
  • .

Fichiers connexes/informations

Number: 2021/08-WP3, 020/12, 2019/09, 2018/09, 2017/13, 2016/09, 2015/25 – Status: Complété – Period: 2015 – Topic: Eau et terre - Tags:

Subscribe to our newsletter